© 2017-2019 by Bouquinista

  • Grey Facebook Icon
  • Gazouillement
  • Grey Google+ Icon

Museum (Tome 1)

Riôsuke Tomoe

(2016)

Le pitch:

Une femme dévorée par des chiens, un homme découpé en petits morceaux… Une série de meurtres, un seul indice… une signature sur chaque scène, un petit message laconique, un verdict inscrit sur un papier. Le lieutenant Sawamura, secondé par le sergent Nishino, enquête mais manque cruellement de pistes. Et pour ne rien arranger, Sawamura n'arrive plus à joindre sa femme qui a quitté le domicile conjugal avec leur fils…

Mon avis:

Un manga qui a l'ambition de se hisser au rang de thriller ? Voilà une idée qu'elle est excellente! Et qui relève le défi avec brio à mon sens... Alors je remercie PIKA Editions et la Masse Critique de Babelio pour m'avoir permis de faire cette intéressante et belle découverte qui m'a littéralement emballée !

Et, dire qu'il y a à peine 3 mois, je n'avais encore pas mis le nez dans un seul Manga souffrant de préjugés ineptes et débiles en la matière (croire par exemple, entre autre, qu'il ne s'agissait que de « bagarres » entre bandes rivales ou de « pikachu » et autres bêbêtes semblables). Et puis, me mettant en quête pour remédier à cette grossière erreur de ma part, j'ai « plongé » avec le « Death Note », « 20th Century boys » et autre « Fairy Tail »… et je ne le regrette vraiment pas !...

J'ai donc ouvert avec beaucoup de curiosité ce bel exemplaire de « Muséum T1 : Killing in the rain » (mention spéciale pour la couverture qui nous dévoile ….. la tête de l'assassin !!!!..... il est édité en 2 volumes pour cette édition) et je l'ai trouvé vraiment très agréable à lire, très bien structuré et formidablement rythmé. Il n'y a absolument aucun temps mort dans ces aventures et ça commence très fort avec un meurtre dès les toutes premières pages !

En effet, une femme est retrouvée déchiquetée par des chiens enragés. Violent comme commencement et les dessins sont très crus aussi. Alors on est tout de suite dans «l'ambiance ».

Évidemment dès le deuxième meurtre, où le type se fait découper en morceaux, on ne peut s'empêcher de penser à « Seven » (le film ou le livre au choix) avec ces rituels qui semblent être la signature du sérial killer : un mot déposé non loin des victimes et qui énonce chacun une « sentence » différente. Par exemple, le premier c'est « la sanction de la pâtée pour chien », le second « la sanction pour comprendre sa mère » etc… Tout cela se passe sous une pluie battante, omniprésente et lancinante. le tueur en série agit sous couvert d'un déguisement à tête de grenouille pour le moins saugrenu mais surement pas dénué de signification…

De l'autre côté nous avons les enquêteurs qui piétinent ferme sans autres indices que les mystérieux messages laissés à proximité des victimes, rien à se mettre sous la dent et notamment de lieutenant Sawamura (plutôt beau gosse, ça mérite d'être souligné) qui va se retrouver personnellement impliqué dans l'histoire malgré la désapprobation formelle de sa hiérarchie suivi le fidèle sergent Nishino qui le seconde vaillamment. Sawamura qui n'est pas alcolo (comme la plupart des flics dans les romans policiers classiques) mais qui traine quand même son lot de problèmes avec sa famille parce que trop investi dans son travail. Je n'en dirais pas plus, pour de ne pas spoiler l'histoire…

Au niveau des dessins, Riôsuke Tomoe s'en donne à coeur joie dans les détails (on ne s'en lasse pas) qui sont pour le moins « parlant » et quelquefois voire même un peu « gore » mais cela donne un réalisme sidérant à l'histoire ainsi qu'une mise en scène saisissante. Les scènes sont remarquables de précisions et les plans sont judicieusement assemblés et nous réservent une foultitude de surprise tout au long des épisodes (initialement publiés dans une revue spécialisée de Mangas à destination de jeunes adultes).

Le suspense est savamment dosé et ménagé et même si ça commence très vite par deux meurtres, le mobile n'est reste pas moins mystérieux jusqu'à la fin…. Où il n'est pas résolu non plus puisqu'il y aura un second tome…. Que j'attends de pied ferme avec une impatience que je n'essayerais pas de dissimuler !!!

Noter que cette édition comporte à la fin un chapitre supplémentaire intitulé « Solitude au Ministère public » qui met en lumière certains éléments du début de l'histoire, à postériori donc… pas vraiment indispensable pour la compréhension de l'histoire mais qui enrichit quand même le premier chapitre.

Fragments
Marilyn Monroe
Me suivre
  • Facebook Social Icon
  • Gazouillement
  • MySpace - Black Circle
  • Trip Advisor social Icône
En Vedette:

BILAN Lecture 2018

April 20, 2019

1/10
Please reload

Tag
Please reload

Lecture en cours:
Mon bouquin de
tous les temps