© 2017-2020 by Bouquinista

  • Grey Facebook Icon
  • Gazouillement
  • Grey Google+ Icon

La fille de rien

Isabelle Herman

(2020)

/

Les mots Clés

Romans policiers et polars, thriller, roman noir, France, Rhin, polars, enquête, appât, meurtre(s), crime(s), enfance malheureuse, prison, thriller psychologique, psychologie, guerre, après-guerre, Allemagne, enfant, enfermement, suspense, auteure, écrivain femme, écrivaine, curé, église, amour maternel, amour, cave

Le Pitch:

Karnekeim, petit village tranquille en bord du Rhin, accueille un jour, de manière cocasse et impromptue, un nouveau paroissien.

 

Il se prénomme Adrien, c’est tout ce que le père François connaît de lui et cela lui suffit pour lui ouvrir son cœur et son église.

 

Mais qui est donc ce personnage étrange qui semble inoffensif et plutôt simple d’esprit ?

 

D’où vient-il ? Et quels secrets cache-t-il ?

 

Tout bascule quand une mystérieuse inconnue apparaît à son tour et déambule dans les ruelles du village.

Mon avis:

Un grand merci à l’auteure, Isabelle Herman, pour sa confiance et à la plateforme SP Simplement pour m’avoir permis de découvrir ce polar à la tonalité très originale.

 

Le personnage central, Adrien, arrive soudain dans une petite bourgade alsacienne, comme venu de nulle part. Il s’installe dans la petite maison proche de l’église qu’occupait le curé du village. C’est un personnage tranquille, voire un peu simplet. Enfin, c’est ce qu’il veut faire croire… Qui est-il en fait ?

 

On va le découvrir au fil de la narration. De son point de vue mais aussi du point de vue de la police allemande  qui le soupçonne de plusieurs meurtres commis sur le sol Allemand et le dernier à la frontière franco-allemande.

 

Dans ce livre on ne part pas à la recherche du coupable. Ici on en a un tout désigné. Le but est surtout de savoir s’il est « victime » ou « bourreau ». Tout n’est pas si simple, tout n’est pas tout blanc ou tout noir… tout est dans la psychologie en fait. L’auteure déroule l’histoire comme un napperon de dentelle fine où chaque coup de crochet à son importance.

 

L’enquête ne nous offre pas un panel de possibilités mais une seule et l’étau se resserre peu à peu autour du personnage principal. La police va lui tendre un piège dans lequel ils espèrent tous qu’il va se précipiter… Ce qu’il va faire effectivement, mais pas comme ils se l’imaginent…

 

Alors on n’est pas dans de l’action pure et dure, du genre « James Bond », pas de scènes fracassantes, pas de rebondissements à tout va, non, on est tout en « finesse », dans l’analyse des états de conscience d’Adrien, de ses réminiscences et dans l’aptitude à comprendre et à prévoir son comportement des enquêteurs.

 

Un gentil petit polar bien mené et bien réussi. On discerne peu à peu les secrets enfouis et de douloureux sujets refoulés. La délicate période de l’immédiat après-guerre et des relations entre allemands et français d’alors.

 

On découvre le lourd passé d’Adrien au fil de ses réflexions et de ses souvenirs. C’est très difficile en fait de parler de ce roman sans en spoiler l’histoire.

 

J’ai beaucoup aimé le côté psychologique que développe l’auteure et le mieux que vous puissiez faire est de le lire à votre tour pour découvrir le fin mot de l’histoire ! Bonne lecture à toutes et tous !

 

Un seul petit bémol, je ne suis pas parvenue à ressentir beaucoup d’empathie pour le personnage principal malgré son destin à l’évidence tragique. J’ai regretté aussi que le personnage du curé n’ait pas été un peu plus creusé psychologiquement.

 

Bref, pour moi c’est une auteure à suivre avec intérêt.

Fragments
Marilyn Monroe
Me suivre
  • Facebook Social Icon
  • Gazouillement
  • Instagram
  • MySpace - Black Circle
  • Trip Advisor social Icône
Tag
Lecture en cours:
Mon bouquin de
tous les temps