© 2017-2019 by Bouquinista

  • Grey Facebook Icon
  • Gazouillement
  • Grey Google+ Icon

Didier MOTCHANE

Ni trahir, ni périr

 

Les Editions du Cerf

(2019)

Le pitch:

Introduit par Jean-Pierre Chevènement, le testament politique du grand théoricien et praticien de la gauche républicaine, Didier Motchane. Près d'un demi-siècle après Épinay, un texte refondateur.

 

Et si l'agonie de la gauche en France s'expliquait par un défaut de pensée autant que de projet ? Et si, à l'épreuve du pouvoir et des bouleversements du monde, elle avait perdu ses repères ? Et si pour retrouver son logiciel, il lui fallait relire un de ses plus brillants penseurs et analystes ?

 

Voici enfin réunis les écrits de Didier Motchane, cofondateur, en 1965, avec Jean-Pierre Chevènement, du courant de pensée le plus fécond du Parti socialiste, le Centre d'études, de recherches et d'éducation socialiste, plus connu sous le nom de CERES.

 

Présentés sous forme chronologique et thématique, ces articles couvrent près d'un demi-siècle de vie politique : du programme commun au traité de Maastricht, des septennats de François Mitterrand aux guerres en Irak, de la chute du mur de Berlin à l'adoption de l'Euro. Ces textes, présentés par Jean-Paul Pagès, permettent de vérifier autant la pertinence des débats engagés que les exigences des combats menés par celui qui fut pendant quatre décennies le rédacteur en chef des diverses publications du CERES.

 

Singulièrement lucides et étonnamment prémonitoires, ils constituent la meilleure illustration de ce qui fut pour Didier Motchane autant un vrai défi qu'une belle ambition. Un témoignage pour l'histoire. Un traité pour les jeunes générations.

Mon avis:

Pour la toute première fois depuis mon inscription sur le site Babélio en 2016 je me vois dans l'obligation (question de « Dead-line » à respecter) de publier un avis « partiel » et « incomplet» qui sera amené à évoluer au cours des prochains jours et demande à être développé et complété.


Pour le moment et en première intention je ne vais décrire que l'impression globale laissé par ce livre qui est un foisonnement d'idées incroyable ! Et une mine d'or sur l'Histoire du Parti Socialiste...
 

Tout est parti sur un malentendu en fait. Entièrement à ma charge d'ailleurs. J'aurais dû lire plus attentivement la présentation du livre publiée par les Éditions du Cerf. Je m'en excuse mais ça m'a permis de me pencher sur un écrit brillant, voire indispensable pour toute éducation politique et citoyenne (quelque soit la famille politique a laquelle on s'identifie d'ailleurs).


En effet, en postulant pour la lecture de « Didier MotchaneNi trahir, ni périr » au titre de la Masse Critique de Babelio, j'ai fait une erreur d'interprétation monumentale car j'ai pensé qu'il s'agissait d'un essai politique contemporain (d'un Parti en particulier) écrit par Didier Motchane (Éminent intellectuel de ce Parti en particulier).


Alors, comment dire…. Non, du tout, mais si un peu quand même.


En fait il s'agit du recueil d'un ensemble de textes publié par Didier Motchane aux « cahiers » du CERES (Centre d'études, de Recherches et d'éducation Socialiste, courant de pensée du Parti créé en 1965) entre 1969 et 2015, présenté par Jean-Paul Pagès qui a rédigé la conclusion et créé les liens entre les différents articles (des commentaires en quelque sorte). La préface est quant-à-elle rédigée par une « grosse pointure » du PS qu'est JP Chevènement. C'est un livre sur l'Histoire Politique de la France vu par le prisme du Parti Socialiste sur une cinquantaine d'années.


Alors, vous allez me dire que je « mégotte » sur les mots et que c'est quasiment pareil. Non, désolée, non, ce n'est pas une analyse politique du PS et plus globalement, de la « gauche » sur l'état actuel du pays mais une mise en parallèle historique des contextes de l'après mai 68 et de ceux de 2017 (alors que Motchane n'est plus là pour le dire).


Le fait que des textes datant de 1971 (entre autre) donnent l'impression d'avoir servi à prouver que la vie politique globale n'est qu'un immense anneau de Moebius, un éternel recommencement et qu'il faut somme toute persévérer même face à un « échec » qualifié de temporaire à l'échelle de l'Histoire.


Mon impression que des grands « noms » du PS aient été exploité à des fins certes probablement louables mais que je trouve discutables quand même éthiquement parlant (le fait que Motchane soit mort mais qu'on utilise ses écrits et son nom pour tenter de redynamiser une gauche moribonde me dérange un peu).


Il s'agit plus donc d'un témoignage sur l'histoire de la Gauche sur cinq décennies. « Un message d'espoir pour la reconstruction d'un mouvement intellectuel collectif qui fera émerger un nouveau projet de société ».


Mais j'insiste bien sur le fait que la démarche est finalement absolument plus qu'intéressante et « pleine d'enseignements ».


Je pense que l'ambition de ce livre vise à redynamiser un Parti historique ou éventuellement un rassemblement de la « gauche » avec la création d'un nouveau mouvement de pensée, voire un Parti... Peut-être, ou peut-être ais-je encore fait une erreur d'interprétation... (le mieux est de vous faire une "idée" par vous même en lisant ce texte à votre tour!!!)


Je réitère néanmoins mon questionnement : la présentation de ce livre me semble ambigüe reste à savoir si elle est intentionnelle ?


Je mets bien encore l'accent sur le fait que j'ai conscience que ma notation vous semblera peut-être peu cohérente pour le moment, voire contradictoire, mais j'étayerai ma critique et des développements viendront argumenter cette première impression dans les prochains jours.
Je remercie @babelio et @leseditionsducerf pour cette découverte passionnante de l'Histoire politique récente de notre pays.


Vous pourrez aussi découvrir venir "chiner" d'ici la fin du mois (oui, c'est long à "composer" tout ça!!! Lol) sur mon site quelques renseignements supplémentaires sur les personnages dont il est question dans le livre et des faits tel que le fameux Congrès d'Epinay [qui ne doit pas forcément "parler" aux jeunes générations]:

Pour en savoir plus sur:

- Didier Motchane [Wikipédia]

- Le congrès d'Epinay (1971) - sur la refondation du Parti Socialiste

- Les archives de l'INA sur Le Congrès d'Epinay:

* Jalons

* Intervention de François Miterrand au Congrès d'Epinay

 

Retrouvez-moi sur Babélio:

 

Fragments
Marilyn Monroe
Me suivre
  • Facebook Social Icon
  • Gazouillement
  • MySpace - Black Circle
  • Trip Advisor social Icône
En Vedette:

BILAN Lecture 2018

April 20, 2019

1/10
Please reload

Tag
Please reload

Lecture en cours:
Mon bouquin de
tous les temps