Le chanteur

Cathi Unsworth

(2011)

Les mots clés

 

 

musique     punk     mouvement punk anglais     angleterre     littérature anglaise     auteure     auteur femme     écrivaine     littérature contemporaine     années 70’s     seventies     sex pistols     sid vicious     groupe musical     suicide     chanteuse     fans     violence     créativité     interview(s)     roman noir     londres     polar     camden town     obscénité(s)     fureur    

Le Pitch:

Dans le Nord de l’Angleterre durement frappé par la reconversion industrielle, en pleine vague punk de la fin des années 1970, Vincent Smith, Lynton Powell, Kevin Holme et Stevie Mullin, quatre jeunes rebelles emportés par la tornade des Sex Pistols, décident de former un groupe Blood Truth, qui très vite défraye la chronique par son agressivité et sa récupération du mythe du King.

 

Lors d’une soirée, Vincent tombe amoureux de Sylvana, la chanteuse étrange et éthérée des Mood Violet. Celle-ci plaque tout pour le suivre, mais sa présence crée toutes sortes de tensions. Il suffira de quelques mois pour que Sylvana se suicide, Blood Truth se désagrège et Vincent s’évanouisse dans la nature.

 

Vingt ans plus tard, alors que le punk n’évoque plus de souvenirs qu’à une poignée de nostalgiques, le journaliste Eddie Bracknell croit tenir avec Blood Truth un bon sujet de livre. Mais l’histoire météoritique et tragique de ce groupe oublié ne se laisse pas facilement saisir. Qu’est-il réellement arrivé à Vincent ?

 

En remontant la piste d’anciens membres du groupe, de fans, de pros du milieu musical de l’époque, Eddie parvient à reconstituer la personnalité énigmatique du chanteur du groupe tout en ressuscitant l’énergie, la créativité et la violence de la scène punk anglaise alors en plein bouillonnement.

 

L'auteure:

 

Cathi Unsworth a débuté comme journaliste au légendaire hebdomadaire musical Sounds, puis a collaboré à de nombreuses publications consacrées à l’actualité artistique (Mojo, Melody Makers, Bizarre, Uncut, Deadline, Volume). Son premier roman Au risque de se perdre (Rivages/noir nº 691) a reçu les éloges de David Peace, Ken Bruen ou James Sallis.« L’auteur britannique actuel que j’admire le plus, c’est Cathi Unsworth. »David Peace« On ne découvre pas tous les jours un premier roman de cette qualité. »Le Figaro (à propos d’Au risque de se perdre)« Dans la tradition de Robin Cook, [un livre] qui explore intelligemment et avec une acuité rare les questions de l’identité sexuelle et des racines profondes du mal et de la violence. »The Guardian

 

Mon avis:

 

Je viens de refermer la dernière page de ce livre et je dois dire que la fin m'a un peu « scotchée ». Même si j'avais pu, le temps d'un éclair, saisir deux ou trois trucs et entrevoir une explication plausible, je ne m'attendais pas à une fin pareille ! « No Future » ! Sans espoir comme ce mouvement anarcho-libertaire punk de la fin des années 70 dont il est question. Mais pourtant si… un espoir si infime, si ténu… mais au goût amer!


C'est le deuxième livre de Cathi Unsworth que je me mets sous la dent… celui-ci après « Bad Penny blues » que j'avais vraiment beaucoup aimé. J'avais adoré l'ambiance musicale qui prédominait dans le roman et le style de l'auteur m'avait accrochée.


Pour celui-ci, Cathi ne déroge pas à sa culture musicale qu'elle décrit à merveille. On sent la maitrise qu'elle a du sujet et de l'aisance avec laquelle elle se meut dans cet univers. Sans en faire un étalage ostentatoire elle parle de la période Punk avec une précision quasi chirurgicale. Et même si l'on est moyennement fana cette époque, il faut reconnaitre que ce récit est mené avec brio. L'ambiance de l'époque est bien retranscrite, on visionne bien ce qu'elle a pu être avec toute l'effervescence que la violence de leurs propos suscitait. L'univers des Sex Pistols, des Cures, le personnage de Sid Vicious, tout y est et l'on est transporté pour un voyage dans le temps très réaliste.


Le groupe « Blood trust » est composé de rebelles provocateurs, créatifs et révoltés. Les membres du groupe sont tous plus déjantés les uns que les autres. Kevin, Stevie, Lynton, Vince… Alors, additionnés de Sylvana, la chanteuse d'un autre groupe nommé « Mood violet », c'est une bombe à retardement ! On va assister à l'implosion de tout ce petit monde dans un éclair blanc. Blanc comme l'héroïne qui va tuer Sylvana. Suicide. Suivi de la disparition du chanteur, Vince.


Dans les années 2000, Eddie, journaliste à son compte qui peine à décoller, est fasciné par Vince qu'il voit sur une vidéo que lui montre Gavin, photographe Australien fan de Blood Trust » et de son chanteur charismatique, Vince.


L'idée d'en faire un livre germe dans son esprit. Il se lance alors dans l'interview des différents membres du groupe de l'époque. À la suite de sa rupture imposée par Louise, Eddie se lance à corps perdu dans la quête de reconstitution de l'histoire du groupe et tente de trouver la réponse à la disparition soudaine de Vince ; Vivant ? Mort ?... A savoir…


Cathi ne fait pas dans la dentelle. Tout y est parfaitement décrit, sans aucune concession mais avec une certaine nostalgie. Elle retranscrit bien l'âme du mouvement punk anglais. On est transporté des décennies en arrière, c'est saisissant. le quartier de Camden est décrit avec une grande minutie. Je salue particulièrement les références musicales (bandes-son) utilisées en tête de chapitre. A chaque chapitre, sa chanson. L'idée est brillante et me plait particulièrement (utilisé aussi pour « Bad Penny Blues »). Cathi Unsworth crée un univers, des couleurs et une ambiance nimbée de nostalgie, un « cocon » musical qui en fait un style à part entière.


On se balade dans Londres, on s'y perd, on s'y retrouve, on y a peur, on s'émerveille. Bref, on ressent cette ville. On voit bien aussi le contraste avec ces petits gars de Hull, ville minière et pauvre de la côte Nord-Est de l'Angleterre. La capitale les attire mais les « tire » aussi de leur misère, de leurs fantômes qu'ils fuient tous. Les emmène loin de leurs obsessions qui finiront quand même par les rattraper inéluctablement.


Évidemment, je ne vous apprendrai rien en vous signalant qu'il faut avoir un minimum d'affinité avec le milieu musical pour apprécier la teneur de ce roman. Sinon, vous trouverez ça long…. Et ce serait dommage de ne pas apprécier ce roman noir à sa juste valeur. Si vous aimez les romans très noir, « black » de chez « black » n'hésitez pas !


Cependant attention ! ce n'est pas du « James Bond ». Ici, nulle action trépidante, nul rebondissement qui décoiffe, quoique… Non, on est (dans le « soft », dans le sarcasme, l'humour …. anglais). La violence n'en est pas moins plus présente encore et avec plus d'intensité.


Je remercie mon pote François pour le prêt de ce roman et ses conseils avisés. Je m'en vais poursuivre ma lecture des romans de Miss Unsworth (« Zarebi » me fait de l'oeil, mais aussi « au risque de se perdre »). J'ai l'embarras du choix....

Éditions Rivages / Noir

​​​

 

L'auteure

Cathi Unsworth

 

 

 

Naissance le 11 juin 1968.


Cathi Unsworth est l'auteure de trois romans noirs ancrés dans la pop-culture:

 

- Au risque de se perdre (Rivages, 2008) - (The Not Knowing, Serpent's Tail, 2005)

- Le Chanteur (Rivages, 2011) - (The Singer, Serpent's Tail, 2007)

- Bad Penny Blues (Rivages, 2012) - (Bad Penny Blues, Serpent's Tail, 2010)

 

- Zarbi (Rivages/Thriller, 2014) - (Weirdo, Serpent's Tail 2012)

- London nocturne (Rivages/Noir, 2019) - (Without the Moon, 2015)

Directrice de l'anthologie Londres Noir (Asphalte, 2010).

De par le passé, elle a travaillé pour de nombreuses revues de cinéma, de musique ou d'art, a été rédactrice en chef de "Bizarre" et a présenté une émission sur le polar sur Résonance FM. Elle est critique de romans criminels pour le "Guardian" et a donné des conférences et entretiens pour plusieurs musées. Elle habite Ladbroke Grove, à Londres, où elle travaille à son quatrième roman.

 

 

site : www.cathiunsworth.co.uk

 

Wikipedia

 

 

 

Fragments
Marilyn Monroe
Me suivre
  • Facebook Social Icon
  • Gazouillement
  • Instagram
  • MySpace - Black Circle
  • Trip Advisor social Icône
Tag
Lecture en cours:
Mon bouquin de
tous les temps

© 2017-2020 by Bouquinista

  • Grey Facebook Icon
  • Gazouillement
  • Grey Google+ Icon